Séance Académique Solennelle 2017 « Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM) : Etat des Lieux, Enjeux et Perspectives au Sénégal »

Si les OGM ne présentent pas de risque sanitaire sur la santé humaine et animale, par contre les risques sur la biodiversité agricole et sur l’environnement pourraient être très importants. C’est pourquoi, l’introduction et la dissémination des OGM au Sénégal, nécessitent la mise en œuvre de véritables stratégies pour minimiser ces impacts négatifs éventuels, car l’application de ces technologies au Sénégal offre des solutions pour accroitre les rendements, lutter contre les conditions environnementales défavorables telles que la sécheresse, la salinité ou le stress biotique dû aux maladies qui impactent négativement les rendements de nombreuses cultures.Les applications de manière spécifique, pourront aussi concerner :

  • L’amélioration de la productivité du riz par transfert de gènes de la photosynthèse ;
    • L’accroissement de la résilience des cultures face aux changements climatiques ;
  • la production de plants bio-fortifiés en vitamine A, zinc et fer chez les cultures de grande consommation, riz, manioc, sorgho, niébé et mil ;
  • l’introduction de gènes de retardement de la sénescence pour conserver plus longtemps les fruits et légumes et réduire les pertes post-récolte ;
  • la réduction des allergènes et l’inhibition de la production de l’aflatoxine chez l’arachide ;
  • le développement de vaccins recombinants pour la santé humaine et animale ;
  •  le développement de moustiques résistants au paludisme ;
  • une aquaculture plus productive avec la production de tilapia de grande taille ;
  • etc…